Rapahel Cohen AKENINE

Telemann, Un illustre inconnu

Telemann fut certainement à la fin de la période baroque le
compositeur le plus célèbre d’Allemagne. Prédestiné à devenir pasteur
comme ses aïeux, le jeune Georg Philipp découvre la musique durant
les offices. Enfant surdoué, il reçoit très tôt ses premières leçons et
apprend à jouer du violon, de la flûte et du clavecin.
Musicien en grande partie autodidacte, il devient, malgré les souhaits
de sa famille, l’un des compositeurs les plus prolifiques de tous les
temps avec près de 6 000 oeuvres (Cantates, Oratorios, Opéras,
Ouvertures, Concertos et de nombreuses pièces instrumentales), dont
plusieurs ont été malheureusement perdues.
Alors que son époque l’avait préféré à Bach et Haendel, l’évolution des
idéaux musicologiques au cours du 19ème siècle conduisit à une
dépréciation de ses créations.
La flûte à bec est au coeur de sa production de musique de chambre
et nous permettra, pour ce programme, de mettre en valeur les
qualités précoces de Raphaël (13 ans) au sein de trios, sonates et solo
avec les membres fondateurs des Folies françoises.

 

INTERPRETES

Raphaël Cohën-Akenine | flûte à bec

Patrick Cohën- Akenine I violon

Béatrice Martin | clavecin

François Poly | violoncelle

 

PROGRAMME

Georg Philipp Telemann (1681 – 1767)

Trio en la mineur pour flûte à bec, violon et basse continue (1718).

Sonate en do majeur pour flûte à bec et basse continue.

Fantaisie n°3 en fa mineur pour violoncelle.

Trio pour flûte à bec, viole et basse continue (Essercizii musici).

Prélude pour deux dessus sans basse.

Sonate Méthodique en ré mineur.

Trio en la mineur pour flûte à bec, violon et basse continue (Essercizii musici).