À propos des Folies françoises

Les membres fondateurs

C’est sous leur impulsion que l’aventure des Folies Françoises à débuté en 2000 avec la fidèle complicité de talentueux musiciens.

Béatrice Martin

Clavecin

Béatrice Martin

Premier prix au Concours de Clavecin de Bruges en 1998, Béatrice Martin mène depuis une brillante carrière de concertiste, chambriste et pédagogue.

Soliste, elle est invitée dans les plus grands festivals et institutions (Festival d’Aix en Provence, La Roque d’Anthéron, Sablé, Utrecht, Folles journées, Théâtre du Châtelet, Cité de la Musique, Opéra Comique…).

Elle est aussi une partenaire privilégiée de William Christie et de ses Arts Florissants depuis plus de 20 ans. Elle se consacre également  à la musique de chambre au sein des Folies françoises, enregistrant entre autre des Concerti (Diapason d’or) et l’intégrale des sonates pour violon et clavecin de Bach (Choc du Monde de la Musique Vol.I).

Estimée pour sa pédagogie, titulaire du Certificat d’Aptitude, elle enseigne lors de cours et master-classes au CNSM de Paris, est professeur au CRR de Paris, ainsi qu’à la prestigieuse Julliard School à New York.

Patrick Cohën-Akenine

Violon / Direction artistique

Patrick Cohën-Akenine

Premier prix de violon baroque au CNSM de Paris, Patrick Cohën-Akenine s’impose comme premier violon pendant plusieurs années auprès des plus grands chefs.

Il dirige régulièrement des orchestres baroques et modernes (l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Opéra de Rouen, l’Escola Superior de Música de Barcelone, l’Ensemble Barrocade, etc) afin de sensibiliser ou de perfectionner les instrumentistes à l’interprétation du répertoire baroque.

Titulaire du Certificat d’Aptitude, Patrick Cohën-Akenine est professeur au CRD Paris-Saclay et au CRR de Versailles. Il dirige régulièrement les académies internationales des Vingt-Quatre Violons du Roy en partenariat avec le Centre de musique baroque de Versailles.

Patrick Cohën-Akenine joue sur un violon baroque qu’il a fait construire sur un modèle Louis Guersan (1750) et enregistre en 2014 son album Violon Solo. En 2006, il est nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

François Poly

Violoncelle

François Poly

François Poly accomplit un cycle complet d’études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il obtient un premier prix de violoncelle en 1989 (classe de Jean-Marie Gamard), un premier prix de musique de chambre en 1990 (classe de Jean Mouillère) et suit un cycle de perfectionnement dans la classe de Bruno Pasquier.

En 1994, il se tourne vers la musique ancienne et  baroque, et intègre la classe de Christophe Coin au CNSM de Paris. Depuis, François Poly joue régulièrement dans divers ensembles tels que Il Seminario MusicaleLe Concert Spirituel, ou encore Les Agrémens.

Avec les Folies françoises dont il est co-fondateur, il effectue chaque année une saison de concerts, et en tant que continuiste, il a enregistré de nombreux disques avec l’ensemble (Bach, Leclair, Mozart…).

Titulaire du C.A.,  François Poly est professeur de violoncelle et de musique de chambre au CRR de Versailles.

Téléchargez notre brochure pour connaître le parcours des membres fondateurs des Folies françoises dont leur directeur artistique : Patrick Cohën – Akenine.

Télécharger la biographie des membres fondateurs (PDF)

Notre folle histoire

Les Folies françoises ont fêté en 2018 leur majorité… Dix-huit années qui leur ont permis de s’affirmer en tant qu’acteur incontournable de la scène musicale baroque mondiale

Dès ses débuts en l’an 2000, et sous l’impulsion de ses membres fondateurs, Patrick Cohën-Akenine (violon), Béatrice Martin (clavecin), François Poly (violoncelle), avec la complicité des musiciens qui leur sont fidèles, les Folies françoises ont construit leur parcours sur la recherche d’un son authentique et reconnaissable dans l’interprétation des répertoires baroque et classique sur instruments anciens.

Elles ont d’ailleurs reconstitué en 2008, avec le Centre de musique baroque de Versailles, les Vingt-quatre Violons du Roy, orchestre de Louis XIV, outil de création du Son français par Jean-Baptiste Lully.

Notre répertoire
Nos actions culturelles de transmission

VUE D'ENSEMBLE

Qui sont les Folies françoises ? Survolez la photo !

Présentation de l'ensemble des Folies françoises

L’Ensemble Les Folies françoises, pensé à l’aube du XXIe siècle par ses membres fondateurs – Patrick Cohën-Akenine (violon), Béatrice Martin (clavecin), François Poly (violoncelle) – et avec la complicité de musiciens qui lui sont fidèles depuis l’origine, porte avec passion de nombreux projets, aussi bien en formation de chambre qu’en orchestre. La danse, la littérature et la musique contemporaine viennent régulièrement enrichir ses propositions artistiques. Le groupe mène également de nombreuses actions pédagogiques et de formation (les Académies baroques d’Orléans de 2008 à 2011, La Pépinière des Voix en 2011, le projet orchestral Concerti Grossi en 2013, Bach pour tous auprès de musiciens amateurs en 2017, etc.). En partenariat avec le Centre de musique baroque de Versailles, il est à l’initiative de la recréation de l’orchestre mythique des Vingt-quatre Violons du Roy, laquelle donne lieu à de nombreuses académies internationales.

Ces dernières années, le parcours de l’ensemble s’est enrichi de productions prestigieuses, telles que :

  • 2015-16 : Armide de Lully au festival Alten Musik d’Innsbruck et au Musikfestspiele de Potsdam Sanssouci, opéra mis en scène par Deda Cristina Colonna.
  • 2016 : les concertos pour deux et trois clavecins de Johann Sebastian Bach, à la Salle Gaveau et à la Scène nationale d’Orléans, réunissant trois lauréats du Concours international de clavecin de Bruges (Béatrice Martin, Benjamin Alard, Jean Rondeau).
  • 2016 : l’Oratorio per la Passione di Nostro Signore Gesù Cristo d’Alessandro Scarlatti, avec Philippe Jaroussky, Valer Sabadus et Sonia Prina, au Konzerthaus de Berlin, au Bozar de Bruxelles, au Théâtres des Champs-Elysées et de Poissy et à l’Opéra de Massy.
  • 2017 : la création internationale des Paesaggi Corporei, au festival Sinfonia en Périgord puis à la Scène nationale d’Orléans, commande des Folies françoises au compositeur Antonio Juan Marcos, qui magnifie les illustres concertos pour violon d’Antonio Vivaldi.
  • 2018 : le spectacle ballet Le Roi danse ! avec la Compagnie L’Eventail, joué en France, et L’Europe Galante, opéra mis en scène par Vincent Tavernier, joué au Musikfestspiele de Potsdam en partenariat avec le CMBV
  • 2019 :  L’Idylle sur La Paix de J-B Lully à l’Orangerie du Domaine de Sceaux, et aux Ecuries du Château de Versailles

L’année 2020 marquera pour les Folies françoises les 20 ans d’existence de l’ensemble.

Nous poursuivrons les projets réguliers au Château de Versailles initiés depuis quelques années avec la Compagnie L’Eventail, comme La Sérénade Royale, Le Parcours du Roi, ou encore les Fêtes Galantes.

Notre concert anniversaire parisien aura lieu en janvier Salle Gaveau avec le beau programme du Stabat Mater de Pergolèse, avec Damien Guillon, Maïlys de Villoutreys et quelques invités « surprise » !

Enfin, la création au Printemps des Arts de l’œuvre contemporaine Tendances avec le compositeur Yan Maresz marquera cette année anniversaire. Et c’est à la Scène nationale d’Orléans, que nous jouerons aussi cette œuvre en mars, dans le cadre d’un week-end anniversaire à Orléans, la ville qui nous accueille en résidence depuis 15 ans.

Télécharger la présentation de l’ensemble (PDF)

Notre répertoire

se compose de nombreuses productions autour…

La musique française est particulièrement présente parmi les productions des Folies françoises, avec notamment l’enregistrement de petits Motets de Campra sur l’orgue de l’Abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache, la participation au Festival de Wallonie sur un programme de Grands Motets versaillais de Lully, de Dumont et Robert en collaboration avec le Chœur de chambre de Namur.

L’ensemble poursuivra aussi le projet de redécouverte des instruments français de l’Orchestre des Vingt-quatre Violons du Roy avec Les Grandes Scènes lyriques de Lully données lors d’une tournée européenne prestigieuse en 2010, puis Alcyone de Marin Marais et Acis et Galatée de Lully en 2011.

Les Folies françoises créeront la même année l’opéra Téséo, de Haendel, avec Max Emanuel Cencic (contre-ténor).

Avec la compagnie de danse l’Eventail de Marie-Geneviève Massé, il crée à l’automne 2017 le spectacle Le Roi danse ! à L’Entracte, scène conventionnée de Sablé-sur-Sarthe.

En mars 2018, notons la production de L’Eau et le Feu de Haendel, spectacle avec orchestre baroque, narration et documentaire audiovisuel, une série initiée et produite par la Philharmonie de Paris sous une forme originale et familiale rassemblant près d’une trentaine musiciens étudiants sur scène.

… avec Mozart

La musique française est particulièrement présente parmi les productions des Folies françoises, avec notamment l’enregistrement de petits Motets de Campra sur l’orgue de l’Abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache, la participation au Festival de Wallonie sur un programme de Grands Motets versaillais de Lully, de Dumont et Robert en collaboration avec le Chœur de chambre de Namur.

L’ensemble poursuivra aussi le projet de redécouverte des instruments français de l’Orchestre des Vingt-quatre Violons du Roy avec Les Grandes Scènes lyriques de Lully données lors d’une tournée européenne prestigieuse en 2010, puis Alcyone de Marin Marais et Acis et Galatée de Lully en 2011.

Les Folies françoises créeront la même année l’opéra Téséo, de Haendel, avec Max Emanuel Cencic (contre-ténor).

Avec la compagnie de danse l’Eventail de Marie-Geneviève Massé, il crée à l’automne 2017 le spectacle Le Roi danse ! à L’Entracte, scène conventionnée de Sablé-sur-Sarthe.

En mars 2018, notons la production de L’Eau et le Feu de Haendel, spectacle avec orchestre baroque, narration et documentaire audiovisuel, une série initiée et produite par la Philharmonie de Paris sous une forme originale et familiale rassemblant près d’une trentaine musiciens étudiants sur scène.

… avec Haydn

En 2009, les Folies françoises donneront en hommage aux 300 ans de la mort de Haydn son Stabat Matter pour chœur et orchestre, Les Sept Dernières Paroles du Christ sur la Croix, en un quatuor.

Animé par un réel esprit d’ouverture, l’ensemble fait régulièrement appel à des compositeurs contemporains : après Kaija Saariaho en 2009 et Thierry Pécou en 2013, le compositeur mexicain Antonio Juan Marcos compose en 2017 pour les Folies françoises des préludes autour des Quatre saisons de Vivaldi, et qui sera repris en 2019 et 2020.

La célébration d’anniversaires mémorables : Charpentier, Corelli, Rameau, Louis XIV…

Autour de Marc-Antoine Charpentier, en 2003, pour célébrer le tricentenaire de sa mort, les Folies françaises donneront plus d’une vingtaine de concerts et sortiront l’année suivante un DVD  Les Plaisirs de Versailles suite à l’enregistrement du 9 octobre 2004 à l’Opéra Royal de Versailles, lors des Grandes Journées Charpentier.

L’année 2013 rend hommages au compositeur romain Arcangelo Corelli pour le tricentenaire de sa mort et plusieurs concerts. Un disque- anniversaire intitulé « Il Maestro Famosissimo di Violino » parait chez Cyprès en février 2014. Pour fêter en 2014 les 250 ans des disparitions de Jean-Philippe Rameau et Jean-Marie Leclair, les Folies françoises ont produit un florilège de programmes français en petit et grand effectif avec les instruments français des 24 Violons du Roy.

2015 a particulièrement célébré le Roi-Soleil pour le tricentenaire de la mort de Louis XIV avec Concert Royal.

2018 est une année majeure pour Patrick Cohën-Akenine avec Les Folies françoises sous le signe du 350ème anniversaire de François Couperin, avec leur collaboration avec le Musikfestspiele, le Centre de musique baroque de Versailles et le Summer Festivities of Early Music de Prague avec la production L’Europe Galante, opéra-ballet mis en scène par Vincent Tavernier et chorégraphié par Marie-Geneviève Massé.

Dès leur début en 2000, les interprétations qu’elles feront des œuvres de Jean-Sébastian Bach sont un véritable tremplin pour les Folies françaises qui sont programmées à La Folle Journée de Nantes pour le 250e anniversaire de la mort du compositeur.Cette même année, elles jouèrent avec l’Ensemble Jacques Moderne, La Passion selon Saint-Matthieu, pour la première fois sur la scène du Théâtre d’Orléans.

En 2017, Les Folies françaises produisent Bach l’Européen et organise une tournée au Happy Birthday JSB à Avallon, à la salle de l’Institut d’Orléans, à Paris salle Cortot, au Wigmore Hall de Londres.

Depuis leur création, les Folies françoises donneront plus de 150 concerts issus du répertoire de J.-S. Bach qu’elles exploreront dans toute sa diversité : musique de chambre, orchestrale, cantates sacrées et profanes.

Ces concerts mèneront à la sortie de 4 disques dédiés au génie emblématique de la musique baroque, dûment encensés et récompensés par la presse :

  • Concertos pour clavecin de Jean-Sébastien Bach, par Béatrice Martin et les Folies françoises, chez Cyprès « Diapason d’or » en 2011

  • « Concerto in Dialogo », Cantates pour alto et orgue obligé BWV 32,49 et 57 sorti 2008 chez Cyprès

  • les Sonates pour violon et clavecin [Vol.II] chez Fontmorigny en juin 2009

  • Sonates pour violon et clavecin BWV 1014 à 1016 [Vol.I] chez Fontmorigny, 2007, Choc du Monde de la musique

Découvrez nos programmes

Télécharger le catalogue complet
Agenda
Programmes
Discographie