La Sérénade Royale au Château de Versailles

La Sérénade Royale au Château de Versailles (78)

Les samedis d’été, après les Grandes Eaux Musicales ou avant les Grandes Eaux Nocturnes, laissez-vous guider de la Chapelle Royale à la Cour Royale, en passant par la Galerie des Glaces et les Grands Appartements du Roi et de la Reine, en compagnie des musiciens des Folies Françoises et de la Compagnie de Danse l’Eventail.

À l’image de la Cour du XVIIe siècle, les spectateurs assistent à des scènes farfelues ou pleines de grandeurs dont les ors de Versailles furent témoins : réception de la sultane à la Cour qui donne lieu à une Turquerie, recueillement du chant religieux, combat d’épées.

La Sérénade Royale au Château de Versailles

La Sérénade Royale au Château de Versailles (78)

Les samedis d’été, après les Grandes Eaux Musicales ou avant les Grandes Eaux Nocturnes, laissez-vous guider de la Chapelle Royale à la Cour Royale, en passant par la Galerie des Glaces et les Grands Appartements du Roi et de la Reine, en compagnie des musiciens des Folies Françoises et de la Compagnie de Danse l’Eventail.

À l’image de la Cour du XVIIe siècle, les spectateurs assistent à des scènes farfelues ou pleines de grandeurs dont les ors de Versailles furent témoins : réception de la sultane à la Cour qui donne lieu à une Turquerie, recueillement du chant religieux, combat d’épées.

La Sérénade Royale au Château de Versailles

La Sérénade Royale au Château de Versailles (78)

Les samedis d’été, après les Grandes Eaux Musicales ou avant les Grandes Eaux Nocturnes, laissez-vous guider de la Chapelle Royale à la Cour Royale, en passant par la Galerie des Glaces et les Grands Appartements du Roi et de la Reine, en compagnie des musiciens des Folies Françoises et de la Compagnie de Danse l’Eventail.

À l’image de la Cour du XVIIe siècle, les spectateurs assistent à des scènes farfelues ou pleines de grandeurs dont les ors de Versailles furent témoins : réception de la sultane à la Cour qui donne lieu à une Turquerie, recueillement du chant religieux, combat d’épées.

Une soirée à Venise – Automne Musical de Bourges

Une Soirée à Venise est un voyage musical, littéraire et visuel qui plonge le spectateur au coeur de l’effervescence artistique de la Venise du XVIIIe siècle.
Les oeuvres de grands compositeurs vénitiens, tels que Vivaldi, Marcello et Albinoni, résonnent dans les sublimes palais qui bordent le Grand Canal.

D’illustres auteurs européens du nom de Rousseau, Burney et De Brosses font rayonner la Cité des Doges dans leurs récits de voyage, et les vénitiens, Goldoni et Casanova nous content, à travers leurs mémoires, leur attachement à la féérie de cette ville si particulière.
Destiné à un large public, Une soirée à Venise est un concert baroque, illustré par la lecture de textes et la projection d’images, qui associe différents thèmes : la rencontre de nouvelles cultures et différentes sociétés, la découverte par le voyage et la sensibilisation aux Arts et Lettres.

 

Programme

Musique baroque
Œuvres d’Antonio Vivaldi, Benedetto Marcello, Tomaso Albinoni, Johann Sebastian Bach, Georg Friedrich Haendel

Littérature
Lectures par Laurent Natrella d’extraits de textes de Jean-Jacques Rousseau, Charles De Brosses, Charles Burney, Carlo Goldoni, Giacomo Casanova, John Mainwaring, Benedetto Marcello et Joseph Addison.

Vidéo
Création vidéo réalisée Laurent Sarazin en dialogue avec la scène, les musiciens et le comédien.

Interprètes

Trio fondateur des Folies françoises (violon, clavecin, violoncelle)
Laurent Natrella – comédien
Laurent Sarazin – vidéaste

 

 

Les 7 Dernières Paroles du Christ en Croix

Les 7 Dernières Paroles – Olivet

Commandée à Joseph Haydn en 1786 par l’église Santa Cueva de Cadix en Espagne, l’oeuvre reprend la partition dont chaque mouvement porte en épigraphe l’une des paroles du Christ.

Les Folies françoises s’associent au chœur régional amateur Variation, dirigé par Patrick Marié, pour cette production qui rassemble professionnels, amateurs et jeunes solistes autour d’une passion partagée pour la musique baroque.

Programme

Introduction. Maestoso ed adagio

Père, pardonne-leur – Largo

En vérité, je te le dis – Grave e cantabile

Femme, voici ton fils – Grave

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? – Largo

Jesus rufet : Ach, mich dürstet ! – Adagio

Tout est accompli – Lento

Père, entre tes mains je remets mon esprit – Largo

Tremblement de terre – Presto e con tutta la forza


Interprètes

Daphné Corregan – Soprano
Ilme Gruner – Alto
Jérôme Gueller – Ténor
Martin Barigault – Basse

Ensemble vocal Variation – Direction Patrick Marié

Les Folies françoises – Direction Patrick Cohën-Akenine

Les 7 Dernières Paroles du Christ en Croix

Les 7 Dernières Paroles – Beaugency

Commandée à Joseph Haydn en 1786 par l’église Santa Cueva de Cadix en Espagne, l’oeuvre reprend la partition dont chaque mouvement porte en épigraphe l’une des paroles du Christ. En 1792, Haydn y ajoute les paroles d’un texte en allemand écrit par le chanoine Joseph Friberth.

Les Folies françoises s’associent au chœur régional amateur Variation, dirigé par Patrick Marié, pour cette production qui rassemble professionnels, amateurs et jeunes solistes autour d’une passion partagée pour la musique baroque.

Programme

Introduction. Maestoso ed adagio

Père, pardonne-leur – Largo

En vérité, je te le dis – Grave e cantabile

Femme, voici ton fils – Grave

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? – Largo

Jesus rufet : Ach, mich dürstet ! – Adagio

Tout est accompli – Lento

Père, entre tes mains je remets mon esprit – Largo

Tremblement de terre – Presto e con tutta la forza

Interprètes

Daphné Corregan – Soprano
Ilme Gruner – Alto
Jérôme Gueller – Ténor
Martin Barigault – Basse

Ensemble vocal Variation – Direction Patrick Marié

Les Folies françoises – Direction Patrick Cohën-Akenine

Les 7 Dernières Paroles du Christ en Croix

Les 7 Dernières Paroles – Lamotte-Beuvron

Série de courtes phrases prononcée par Jésus alors qu’il se trouvait crucifié ; les « sept paroles » ont inspiré de nombreux musiciens.

Commandée à Joseph Haydn en 1786 par l’église Santa Cueva de Cadix en Espagne, l’oeuvre reprend la partition dont chaque mouvement porte en épigraphe l’une des paroles du Christ. En 1792, Haydn y ajoute les paroles d’un texte en allemand écrit par le chanoine Joseph Friberth.

Les Folies françoises s’associent au chœur régional amateur Variation, dirigé par Patrick Marié, pour cette production qui rassemble professionnels, amateurs et jeunes solistes autour d’une passion partagée pour la musique baroque.

Programme

Introduction. Maestoso ed adagio

Père, pardonne-leur – Largo

En vérité, je te le dis – Grave e cantabile

Femme, voici ton fils – Grave

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? – Largo

Jesus rufet : Ach, mich dürstet ! – Adagio

Tout est accompli – Lento

Père, entre tes mains je remets mon esprit – Largo

Tremblement de terre – Presto e con tutta la forza

Interprètes

Daphné Corregan – Soprano
Ilme Gruner – Alto
Jérôme Gueller – Ténor
Martin Barigault – Basse

Ensemble vocal Variation
direction Patrick Marié

Les Folies françoises
direction Patrick Cohën-Akenine

Viva Il Caro Sassone

Viva Il Caro Sassone

Attiré très jeune par le soleil d’Italie, Haendel effectua un séjour à Rome qui confirma sa passion pour ce pays. Il montra un talent tel qu’il reçut le surnom admiratif et affectueux de «Caro Sassone»(cher saxon) de la part de l’élite artistique romaine.

Dans la Ville Éternelle, il fit la rencontre d’illustres aînés tels que Corelli et Scarlatti qui influèrent sur son art. Mais Haendel était déjà lui-même : des oeuvres telles que « Aci, Galatea e Polifemo » ou la célèbre cantate « Mi palpita il core » annonçaient l’une des personnalités musicales les plus importantes du XVIIIe siècle.

Porté par la voix envoûtante de Maïlys de Villoutreys, ce programme emmène l’auditeur à travers ses œuvres de jeunesse et celles de ses pairs qui ont influencé ces mêmes compositions.

Programme

Arcangello Corelli
Sonate op.V n°9 en La majeur pour violon et basse continue (ornementations de Francesco Geminiani)
1. Preludio largo
2. Giga allegro
3. Adagio
4. Tempo di Gavotta allegro

Alessandro Scarlatti
Il martirio di Santa Cecilia (1708)
Aria : « Quanto invidio quella morte… »

Cantate da Camera
« Dove fuggo ? A che penso ? »

Georg Friedrich Haendel
Sonate en Ré mineur (HWV 359a) pour violon et basse continue
1. Grave
2. Allegro
3. Adagio
4. Allegro

Chaconne (HWV 435) pour clavecin seul

Cantate : « Mi palpita il cor »

Interprètes

Maïlys de Villoutreys – soprano

Trio fondateur des Folies françoises (violon, clavecin, violoncelle)

Concert réalise grâce au généreux soutien de la Résidence Sainte-Cécile d’Orléans, partenaire historique des Folies françoises.

 

 

 

.

Concerti Da Camera

Concerti Da Camera

Véritables petits bijoux de la production vivaldienne, les Concerti da Camera appartiennent à un genre unique : celui des concertos pour plusieurs solistes, sans orchestre. À chacun des trois mouvements, Antonio Vivaldi, maître dans la composition représentative, nous emmène vers une nouvelle expression : la gaîté et l’allégresse, la nostalgie et la tendresse puis la fête et le carnaval !

Les Folies françoises interprètent ce programme telle une palette de couleurs singulières mais complémentaires, où le timbre particulier de chaque instrument est mis en valeur.

Programme

Concerto Tempesta di mare (RV.98)
Allegro, Largo, Presto

Concerto en do majeur (RV.88)
Allegro, Largo cantabile, Allegro molto

Concerto en ré majeur
Transcrit par J-S Bach (BWV 972)
Allegro, Larghetto, Allegro

Concerto Il Gardellino (RV.90)
Allegro, Largo, Allegro

Concerto en sol mineur (RV.107)
Allegro, Largo, Allegro

Interprètes

Trio fondateur des Folies françoises (violon, clavecin, violoncelle)

Jean Brégnac – Flûte traversière

Niels Coppalle – Basson

Jean-Marc Philippe – Hautbois

Les peintres du Roi

Un hiver au Château de Versailles. Le visiteur découvre la palette printanière du peintre Jean Nocret dans le tableau : Louis XIV et la famille royale, où les tons pastels et fleuris font d’autant contraste avec la grisaille du dehors.

Les couleurs des peintres turbulents prennent vie au son des danses et musiques ; les lambris dorés et les glaces de Versailles s’illuminent de costumes dont les tissus portent un printemps encore trop loin. Les chants appellent au réveil d’une nature endormie.

Au cœur de l’hiver, la Compagnie de Danse l’Eventail et Les Folies françoises vous réconfortent de leur palette printanière en une balade itinérante musicale au logis du roi Soleil. Place à l’illusion !