Chargement…
  • J.-B. LULLY, M. A. CHARPENTIER, J. P. RAMEAU, N. R. GRANDVAL : Airs d’opéra

    Patricia Petibon (soprano) | Chœur de Chambre de Paris Virgin Veritas | mars 2002 C'est grâce à ce cru de 2002 que l'exubérante Patricia Petibon décroche son titre de star du baroque. Avec Les Folies françoises, dirigées par Patrick Cohën-Akenine, elle puise dans nos répertoires des XVIIe et XVIIIe siècles où sa voix de soprano colorature fait merveille, avec notamment sa déconcertante facilité à grimper dans les aigus. La cantate Rien du tout, de Grandval, qui ouvre et ferme les festivités, le thème Viens hymen des Indes galantes, de Rameau, enfin Le perfide Renaud me fuit, un air de l'Armide de Lully, sont irrésistibles. Album disponible en version numérique ici.
  • J.-B. LULLY, M. A. CHARPENTIER, J. P. RAMEAU, N. R. GRANDVAL : Airs d’opéra

    Patricia Petibon (soprano) | Chœur de Chambre de Paris Virgin Veritas | mars 2002 C'est grâce à ce cru de 2002 que l'exubérante Patricia Petibon décroche son titre de star du baroque. Avec Les Folies françoises, dirigées par Patrick Cohën-Akenine, elle puise dans nos répertoires des XVIIe et XVIIIe siècles où sa voix de soprano colorature fait merveille, avec notamment sa déconcertante facilité à grimper dans les aigus. La cantate Rien du tout, de Grandval, qui ouvre et ferme les festivités, le thème Viens hymen des Indes galantes, de Rameau, enfin Le perfide Renaud me fuit, un air de l'Armide de Lully, sont irrésistibles. Album disponible en version CD ici.
  • Bach, dans lequel se trouvait un dramaturge à la fois fervent et frustré, a pu donner - parfois - une dimension lyrique à ses nombreuses cantates. Celles qui sont interprétées dans cet album des Folies Françoises associent l’aspect liturgique à une dimension plus théâtrale. Le tempérament de feu et la voix aux couleurs infinies de Salomé Haller s’harmonisent parfaitement avec la basse extrêmement idiomatique de Stephan MacLeod. Album également disponible en version CD ici.
  • Bach, dans lequel se trouvait un dramaturge à la fois fervent et frustré, a pu donner - parfois - une dimension lyrique à ses nombreuses cantates. Celles qui sont interprétées dans cet album des Folies Françoises associent l’aspect liturgique à une dimension plus théâtrale. Le tempérament de feu et la voix aux couleurs infinies de Salomé Haller s’harmonisent parfaitement avec la basse extrêmement idiomatique de Stephan MacLeod. Album également disponible en version numérique ici.
  • Promo !

    Concertos pour clavecin

     J. -S. BACH : Concertos pour clavecin BWV 1052, 1053, 1055 et 1056 Label : Cyprès | février 2011 Béatrice Martin (clavecin) | Patrick Cohën-Akenine (violon et direction) Récompense : DIAPASON D’OR , mars 2011 « impressionant, osé, grisant !» – Philippe Ramin (Diapason, mars 2011)
  • H.- J. RIGEL : Histoires sacrées _ La Sortie d’Egypte, Jephté, La Destruction de Jéricho Label : K617 | avril 2007 Isabelle Poulenard  (dessus) | Philippe Do  (haute-contre) | Alain Buet  (basse taille) Les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles | Olivier Schneebeli (direction)
  • A l'occasion des 300 ans de la disparition d'Arcangelo Corelli (1653-1713), l'ensemble Les Folies Françoises sous la direction de Patrick Cohen-Akenine présente les sonates en trio, chez Cyprès. Ces sonates, dédiées aux principaux mécènes romains du compositeur, se font l'écho tant de son évolution personnelle que de celle du violon à cette époque.
    Sonate da camera et sonate da chiesa (sonates de chambre et sonates d'église) incarnent les côtés pile et face, non seulement de l'oeuvre du compositeur, mais aussi d'une forme intime qui se voulut propre à l'expression des sentiments humains et fut abondamment imitée par ses successeurs - François Couperin en tête. Les Folies françoises, menées par Patrick Cohën-Akenine, portent cet hommage avec sensibilité, précision et raffinement.
  • A l'occasion des 300 ans de la disparition d'Arcangelo Corelli (1653-1713), l'ensemble Les Folies Françoises sous la direction de Patrick Cohen-Akenine présente les sonates en trio, chez Cyprès. Ces sonates, dédiées aux principaux mécènes romains du compositeur, se font l'écho tant de son évolution personnelle que de celle du violon à cette époque.
    Sonate da camera et sonate da chiesa (sonates de chambre et sonates d'église) incarnent les côtés pile et face, non seulement de l'oeuvre du compositeur, mais aussi d'une forme intime qui se voulut propre à l'expression des sentiments humains et fut abondamment imitée par ses successeurs - François Couperin en tête. Les Folies françoises, menées par Patrick Cohën-Akenine, portent cet hommage avec sensibilité, précision et raffinement.
  • Promo !
    Cultivé en France dès les années 1640, le petit motet fut sous le règne de Louis XIV l'une des deux formes de musique religieuse les plus pratiquées dans le cadre liturgique. A l'aube du XVIIIe siècle, le petit motet constitua un terrain perméable à la mode italienne qui gagnait alors les cercles musicaux. Les motets proposés par les musiciens des Folies françoises proviennent des recueils de 1695, 1699 et 1706, et permettent d'apprécier pleinement l'apport de Campra dans ce genre de musique religieuse qu'il cultiva ainsi durant vingt cinq ans. Proche de la cantate, son homologue profane, le petit motet acquit ainsi un tour plus mondain, amplifié par un goût plus affirmé pour la virtuosité vocale et une dimension plus concertante. Les petits motets de Campra n'en restent pas moins empreints d'une spiritualité profonde, dont cet enregistrement restitue toute l'émotion et l'éloquence, témoignant de la grande sensibilité d'un des compositeurs français les plus captivants. Version numérique MP3 offerte pour tout achat d'un CD (voir conditions Amazon Music)
  • Jean Marie LECLAIR : « Le Tombeau »

    Ouverture en la majeur op. XIII n°3, Sonates à violon seul avec la basse continue - Troisième Livre Concerto pour violon et cordes en sol mineur op. X n°6 Alpha 083 | septembre 2005
    Cet enregistrement donne à entendre certaines des plages les plus belles de la littérature baroque pour violon, mêlant la sensualité italienne à la grâce et au raffinement français. Musicien et compositeur adulé de son vivant, Leclair mourut assassiné dans des circonstances restées mystérieuses.
    Album également disponible en version numérique ici, ainsi que sur iTunes et Spotify.
  • Jean Marie LECLAIR : « Le Tombeau »

    Ouverture en la majeur op. XIII n°3, Sonates à violon seul avec la basse continue - Troisième Livre Concerto pour violon et cordes en sol mineur op. X n°6 Alpha 083 | septembre 2005
    Cet enregistrement donne à entendre certaines des plages les plus belles de la littérature baroque pour violon, mêlant la sensualité italienne à la grâce et au raffinement français. Musicien et compositeur adulé de son vivant, Leclair mourut assassiné dans des circonstances restées mystérieuses.
    Album également disponible en version CD ici, ainsi que sur iTunes et Spotify.
  • N. BERNIER : Les Nuits de Sceaux

    Alpha 058 | sorti début juin 2004 Gaëlle Méchaly (soprano) | Robert Getchell (soprano) | Hanna Bayodi (soprano) | Anne-Marie Jacquin (soprano) Alain Buet (basse)
    Les Folies Françoises ont recréé ce chef-d'oeuvre de Bernier, composé à la toute fin du règne de Louis XIV, marquée par l'austérité. En réaction au culte du Roi Soleil, Les Nuits de Sceaux porteront l'expression de la fête à son plus haut niveau.

Nous soutenir

Soutenir les Folies françoises

Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Détails de facturation

Total du don : 25€

Prochains concerts

Oct 15

Violon Solo – Concert privé à La Résidence du Parc des Mauves

15 octobre à partir de 15h00
Huisseau sur Mauves
Nov 08

Apothéose en Musique – Scène nationale d’Orléans

8 novembre à partir de 17h00 à 19h00
ORLEANS
Go to Top